Fedora-Fr - Communauté francophone Fedora - Linux

Communauté francophone des utilisateurs de la distribution Linux Fedora.

  

Dernière news : Arrêt de maintenance pour Fedora 28

#1 21/12/2018 15:53:57

nouvo09
Accro à Fedo !
Lieu : Paris
Inscription : 22/09/2005
Messages : 21 631

[Résolu] Installation de Fedora 29 sur raspberry Pi3+

Jusque là je n'avais jamais réussi à installer ni Fedora ni Centos sur mon RP3, je me heurtais chaque fois à un nouveau problème, spawn incessant sur les ports usb, impossibilité de paramétrer lors du premier boot, installation réussi mais plantage au reboot. Bref j'avais abandonné l'idée jusqu'à ce que début de semaine, je passe devant la page de Fedoraproject proposant l'architecture arm. Et j'ai téléchargé l'image xz de la workstation XFCE.

Ensuite il faut rassembler le matériel nécessaire: le RPi bien sûr, mais un clavier filaire une souris tout aussi filaire, un câble hdmi plus, si l'écran qu'on envisage de connecter n'a pas de port HDMI, un adaptateur fonctionnel. Un câble ethernet est aussi recommandé. Et de toute évidence la SD card qui constituera la mémoire de masse du tout.

Lorsqu'on tout rassemblé et connecté ensemble, on peut passer à l'étape suivante: l'installation de l'image sur le carte SD.
Pour cela il faut un ordinateur avec Fedora de préférence et un port usb, y installer à partir des dépôts arm-image-installer ou fedora-arm-image-installer qui sont deux noms pour le même programme dont l'utilisation est très simple.

Il faut installer la SD carte dans son adapateur, le brancher sur le port usb du pc, repérer le nom du périphérique. Il faut aussi démonter la/les partitions qui ont pu être montées lors de l'insertion, avec umount /dev/sdc* (si la carte est en /dev/sdc)

Ensuite on lance  arm-image-installer, on répond aux questions, nom de l'image, cible, type de matériel. On dit qu'on est d'accord en répondant YES. On laisse mijoter à feu doux pendant une dizaine de minutes avant qu'enfin s'affiche le message: Terminé!

En fait c'est là que ça commence: En effet dans un souci d'économie de place tout le système a été placé dans une partition de 5 Go. Je ne le savais pas et j'ai place la carte SD dans le RPi et démarré. Cette fois le démarrage s'est passé sans le moindre souci. Fedora a fait un effort et fournit dirénavant au premier boot une interface type anaconda qui permet de configurer le réseau, l'heure, de choisir la langue et le type de clavier. Enfin en théorie seulement car hormis le réseau je n'ai jamais réussi à paramétrer quoique ce soit au moyen de cette interface. Je suis donc arrivé sur Xfce en version anglaise US.

Là les choses se compliquent. En effet pour une raison inconnue le choix de la langue ne fonctionnait pas. J'ai donc décidé de passer en console. Et avant toute chose, faire la première mise à jour.

Mais la partition de 5 Go ne suffit pas pour stocker à la fois le système tel qu'il est livré dans l'image d'origine et les paquets téléchargés pour les mises à jour. Obligation donc de ressortir la carte sd, la reconnecter sur l'ordinateur et lancer gparted. On constate donc que 2 partitions y ont été créées, une efi en fat et une / en ext4.  S'il ne reste pas d'espace dispo sur la carte, fin de l'essai : GOTO END.

Si on a de la place, il faut donc agrandir la partition. Perso j'ai mis 15 Go.

On peut donc dès lors redémarrer, finir les mises à jour (attention même avec une carte de classe 10 l'écriture n'est pas hyper rapide), et enfin peaufiner les réglages. Finalement pour une raison que j'ignore, l'interface a réussi à se mettre en français. Pour ce qui concerne les consoles, j'avais procédé au réglage FR à la main.

Le résultat est assez bluffant, cependant la limitation de la ram à 1Go se fait vite sentir si on ouvre simultanément Firefox et Libreoffice. Pai ailleurs certains logiciels ont tendance à faire scintiller l'écran , comme par exemple Abiword.


C'est pas parce que c'est difficile qu'on n'ose pas,
c'est parce qu'on ose pas que c'est difficile !

Hors ligne

Pied de page des forums